Attaque antisémite dans un parc après les attentats

La Capitale |

Samedi dernier, 26 mars, deux jeunes hommes juifs ont été victimes de jets de pierres dans le parc de Forest. Vers 18h30, un groupe de trois jeunes, s’en prend à Adam (prénom d’emprunt), un jeune bruxellois et son beau-frère, un rabbin des Pays-Bas, en visite.

Two Jews attacked in France and Germany

The Jerusalem Post |

Only two days after the world marked the first anniversary of a terrorist attack on a Parisian kosher grocery, two French Jews were physically attacked in unrelated incidents in Marseilles and Puttgarden, Germany.

La «maison nazie» est toujours là

La Capitale |

En septembre 2014, la Belgique découvrait avec stupeur la maison de Georges Boeckstaens à Keerbergen, dans le Brabant flamand. Cet ancien militaire avait décoré son habitation et son jardin avec des croix gammées, des «SS» sur la cheminée et d’autres références au régime nazi. La police locale avait dressé un P-V. Mais plus d’un an après, les symboles nazis sont toujours là.

Protest tegen SS-nummerplaat

Het Laatste Nieuws |

De Belgische Liga tegen het Antisemitisme (LBCA) wil dat minister van Mobiliteit Jacqueline Galant (MR) de gepersonaliseerde nummerplaat SS laat schrappen.

La Div a laissé passer la plaque “SS”

La Dernière Heure |

La Ligue belge contre l’antisémitisme a saisi, hier, le SPF Mobilité, après avoir appris, photo à l’appui, que la Div avait autorisé un particulier propriétaire d’une Mercedes à immatriculer celle-ci: “SS”.

Rubinfeld attaque un morceau de rap

La Dernière Heure |

Voilà une décision qui pourrait bien faire jurisprudence. Après une demande du président de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld, un titre du chanteur Black M (ancien membre de Sexion D'Assaut) a été retiré des ondes de Fun Radio. En cause, l'emploi du mot youpin pour qualifier un juif dans le morceau, une reprise du célèbre rappeur français Doc Gynéco intitulée Dans ma rue. Une décision curieuse quand on sait que la chanson fait l'apologie du multiculturalisme des banlieues de l'Hexagone.