«La prochaine manif doit être interdite»

La Capitale |

Dire que la Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) est remontée après les événements de samedi est un euphémisme. Son président, Joël Rubinfeld, fustige «la politique de l’autruche», pour reprendre ses termes, du bourgmestre Yvan Mayeur (PS). «Nous l’avons interpellé à quatre reprises avant la manifestation mais nos mails et coups de fil sont restés sans réaction. Nous lui avons fait part de notre surprise vis-à-vis de sa politique du «ni-ni», la manifestation étant non autorisée mais non interdite. Certains signes avant-coureur nous inquiétaient et ce qui devait arriver est arrivé.»

«Les incidents à Bruxelles? La faute à Yvan Mayeur»

7sur7 |

Les incidents survenus en marge de la manifestation contre l'offensive israélienne à Gaza, qui se tenait dans le centre de Bruxelles samedi, sont entièrement la responsabilité du bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, a indiqué Joël Rubinfeld, le président de la Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA). Selon la Ligue, lors de ces incidents, il n'y a pas seulement eu des slogans appelant à tuer des Juifs, mais un couple a également été agressé, couple dont les agresseurs pensaient, à tort, qu'ils étaient Juifs. «Nous avons averti le bourgmestre à plusieurs reprises» que de tels incidents pouvaient se produire, insiste Joël Rubinfeld.

La Stib condamne l'exhibition de drapeaux palestiniens par ses conducteurs

RTL |

Des véhicules de la Stib ont été aperçus avec des drapeaux palestiniens sur le pare-brise, notamment le bus 66 en direction de De Brouckère mardi vers 18h, et le bus de la ligne 80 en direction de Maes mercredi vers 21h30 place du Luxembourg, a dénoncé ce jeudi le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld.

La mort d’Ilan Halimi inspire un film qui lutte contre l’antisémitisme

La Libre Belgique |

Vingt-quatre jours, c’est la durée du calvaire d’Ilan Halimi, séquestré et torturé par un gang en région parisienne entre janvier et février 2006. C’est aussi le titre du film d’Alexandre Arcady, qui raconte l’histoire de l’enlèvement et de l’agonie de ce jeune Juif de 23 ans, la première victime juive tuée en tant que telle en France depuis la Shoah.

La manifestation pro-Gaza dérape à Bruxelles

Le Soir |

Une bande de 200 à 300 casseurs aux visages masqués a provoqué des incidents graves dans le quartier de la Gare centrale, à Bruxelles, alors que se disloquait une manifestation pro-palestinienne qui s’était, jusque-là, déroulée dans le calme. Des jeunes, le visage recouvert de keffieh, sont montés sur des voitures, des vitres ont été brisées, dont celle d’au moins un magasin. Des cris «mort aux juifs» ont été entendus tandis qu’un jeune, désigné comme «juif» par des vociférateurs, se faisait poursuivre. La police a fait fermer la station de métro «Gare centrale».

“Un exode des Juifs a commencé en Belgique”

La Libre Belgique |

Depuis plusieurs années, les 40.000 Juifs de Belgique assistent à une recrudescence de l’antisémitisme. Les propos décomplexés de Dieudonné ou l’attentat commis au Musée Juif le 24 mai dernier ne seraient que la pointe visible de l’iceberg. Pour Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, il faut se dépêcher d’agir.

Antisémitisme: tolérance zéro

Christophe Goossens |

La diffusion d’idées antisémites fait vivre les Juifs dans un climat d’hostilité et de menace. Pour avoir une chance d’éviter la répétition d’attentats racistes et antisémites, il faut réprimer fermement la diffusion des idées racistes et antisémites.