La LBCA se félicite de l'interdiction de la «Journée de la Haine»

LBCA |


La Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) salue la décision que vient de prendre le Conseil d'Etat de rejeter le recours introduit par l'avocat du député fédéral Laurent Louis et d'ainsi confirmer l'arrêté d'interdiction communal pris ce matin par le bourgmestre d'Anderlecht Eric Tomas.

La LBCA salue également l'arrêté pris par le gouverneur faisant fonction de la Région de Bruxelles-Capitale étendant, par mesure de précaution, l'interdiction de la tenue du "1er Congrès Européen de la Dissidence" à l'ensemble du territoire bruxellois.

Notre démocratie a donc réservé aujourd'hui une réponse salutaire au test éminemment symbolique posé par l'organisation de la «Journée de la Haine» par les pires auteurs, théoriciens et propagandistes antisémites en Europe francophone.

La LBCA reste vigilante et continuera d'alerter les autorités publiques et la société civile chaque fois que des paroles, des écrits et/ou des actes antisémites menacent notre démocratie, la paix civile et le vivre ensemble.

A cet égard, la LBCA appelle solennellement tous les responsables politiques, médiatiques et associatifs de notre pays à continuer de faire de la lutte contre la résurgence de l'antisémitisme une véritable cause nationale.

La LBCA tient ici à saluer l'action et l'engagement de la Vice-Première ministre et ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, du gouverneur faisant fonction de la Région de Bruxelles-Capitale Jean Clement, des bourgmestres des 19 communes bruxelloises, en particulier Eric Tomas, Vincent De Wolf et Armand De Decker, respectivement bourgmestres d'Anderlecht, d'Etterbeek et d'Uccle, du procureur du Roi de Bruxelles Jean-Marc Meilleur ainsi que des services de police dont les efforts conjugués auront permis de faire barrage à la «Journée de la Haine» qui devait se tenir ce dimanche 4 mai à Bruxelles.

Antisémitisme Extrême-droite Dieudonné Laurent Louis Alain Soral Bruxelles