Tag ‘LBCA - Bruxelles’

«Journée de la Haine»: Update de la LBCA

Le président, le vice-président et le conseil de la Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) étaient présents ce dimanche 4 mai dès midi devant la salle où pourrait encore se tenir le «1er Congrès Européen de la Dissidence».

«La prochaine manif doit être interdite»

Dire que la Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) est remontée après les événements de samedi est un euphémisme. Son président, Joël Rubinfeld, fustige «la politique de l’autruche», pour reprendre ses termes, du bourgmestre Yvan Mayeur (PS). «Nous l’avons interpellé à quatre reprises avant la manifestation mais nos mails et coups de fil sont restés sans réaction. Nous lui avons fait part de notre surprise vis-à-vis de sa politique du «ni-ni», la manifestation étant non autorisée mais non interdite. Certains signes avant-coureur nous inquiétaient et ce qui devait arriver est arrivé.»

«Les incidents à Bruxelles? La faute à Yvan Mayeur»

Les incidents survenus en marge de la manifestation contre l'offensive israélienne à Gaza, qui se tenait dans le centre de Bruxelles samedi, sont entièrement la responsabilité du bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, a indiqué Joël Rubinfeld, le président de la Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA). Selon la Ligue, lors de ces incidents, il n'y a pas seulement eu des slogans appelant à tuer des Juifs, mais un couple a également été agressé, couple dont les agresseurs pensaient, à tort, qu'ils étaient Juifs. «Nous avons averti le bourgmestre à plusieurs reprises» que de tels incidents pouvaient se produire, insiste Joël Rubinfeld.

Agression antisémite et «Mort aux Juifs» lors d'une manifestation «non autorisée mais non interdite» par le Bourgmestre de Bruxelles

La Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) dénonce les violences antisémites et les dégradations publiques survenues pendant la manifestation anti-israélienne qui, au mépris de la loi, a investi le centre de Bruxelles ce samedi 19 juillet 2014.

A l'issue de cette manifestation, 200 à 300 participants se sont en effet livrés à des actes de violence aux abords de la Gare centrale où, armés de chaises et de panneaux routiers arrachés, ils ont scandé «Mort aux Juifs», brisé de nombreuses vitrines de magasins et endommagé des véhicules garés sur son parcours.

Une dizaine de manifestants s'en est aussi pris à un couple d'une trentaine d'années qui se promenait dans le quartier, aux cris de «Il est juif!». Le «Juif» présumé a ainsi reçu plusieurs coups de la part de cette meute déchaînée.

Antisémitisme: La LBCA est fâchée sur la Ville

Il y a de la tension entre la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) de Joël Rubinfeld et l’enseignement public de la Ville de Bruxelles. Joël Rubinfeld l’affirme. Le lien de confiance qu’il avait avec Faouzia Hariche, l’échevine de l’instruction publique et de la jeunesse (PS) est rompu. Pour le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, l’échevine PS ne se serait pas montrée assez active sur des dossiers concernant des menaces antisémites proférées à l’encontre des écoliers juifs dans des écoles de la Ville de Bruxelles.

Attaque antisémite dans un parc après les attentats

Samedi dernier, 26 mars, deux jeunes hommes juifs ont été victimes de jets de pierres dans le parc de Forest. Vers 18h30, un groupe de trois jeunes, s’en prend à Adam (prénom d’emprunt), un jeune bruxellois et son beau-frère, un rabbin des Pays-Bas, en visite.

Des Molotov au Conservatoire

Si l'enquête débute à peine, la promiscuité du Conservatoire royal avec la Grande synagogue de Bruxelles peut poser question. Joël Rubinfeld, de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), assure qu'il va suivre l'affaire avec attention. «Bien sûr que c'est inquiétant», affirme-t-il. «S'il y a des cocktails Molotov, c'est qu'il y a une volonté criminelle. Maintenant, il faut savoir quelle était la cible.»

Fusillade au Musée Juif de Bruxelles

«Ce qui s’est passé était prévisible», a réagi le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) Joël Rubinfeld. «Cela devait hélas arriver. Nous assistons ces dernières années à une libération de la parole antisémite. Elle reprend du poil de la bête, notamment à travers les discours de Dieudonné ou du député Laurent Louis», estime M. Rubinfeld.

La LBCA se félicite de l'interdiction de la «Journée de la Haine»

La Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) salue la décision que vient de prendre le Conseil d'Etat de rejeter le recours introduit par l'avocat du député fédéral Laurent Louis et d'ainsi confirmer l'arrêté d'interdiction communal pris ce matin par le bourgmestre d'Anderlecht Eric Tomas.

La manifestation pro-Gaza dérape à Bruxelles

Une bande de 200 à 300 casseurs aux visages masqués a provoqué des incidents graves dans le quartier de la Gare centrale, à Bruxelles, alors que se disloquait une manifestation pro-palestinienne qui s’était, jusque-là, déroulée dans le calme. Des jeunes, le visage recouvert de keffieh, sont montés sur des voitures, des vitres ont été brisées, dont celle d’au moins un magasin. Des cris «mort aux juifs» ont été entendus tandis qu’un jeune, désigné comme «juif» par des vociférateurs, se faisait poursuivre. La police a fait fermer la station de métro «Gare centrale».

La mort d’Ilan Halimi inspire un film qui lutte contre l’antisémitisme

Vingt-quatre jours, c’est la durée du calvaire d’Ilan Halimi, séquestré et torturé par un gang en région parisienne entre janvier et février 2006. C’est aussi le titre du film d’Alexandre Arcady, qui raconte l’histoire de l’enlèvement et de l’agonie de ce jeune Juif de 23 ans, la première victime juive tuée en tant que telle en France depuis la Shoah.

Menaces antisémites et d’attentat dans le tram

Un individu a proféré des menaces d’attentat et des injures antisémites dans le tram de la ligne 51, mercredi après-midi à Jette, s’en prenant ensuite au seul passager qui a réagi. Michel Luyckx s’est immédiatement rendu au commissariat local pour signaler les faits, mais sa déposition a été banalisée et non enregistrée. Ce n’est que le lendemain que la plainte a été actée, lorsqu’il est revenu à la police avec le responsable de la Ligue contre l’Antisémitisme.

Polémique antisioniste chez Bianca Debaets

La Ligue belge contre l’Antisémitisme (LBCA) envisage de poursuivre Youssef Kobo, le conseiller à la diversité de la secrétaire d’État à l’Égalité des chances du gouvernement bruxellois Bianca Debaets. En cause: plusieurs statuts Facebook très critiques envers l’état d’Israël tenus en 2014. Joël Rubinfeld de la LBCA évoque l’incompatibilité entre ses propos et son poste actuel. Youssef Kobo dit regretter lesdits statuts et parle «d’erreur de jeunesse».

Propos antisémites à l'école: la Ligue contre l'antisémitisme tire la sonnette d'alarme

La Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA) a tiré vendredi la sonnette d'alarme sur le fait qu'en quatre ans, il s'agit du cinquième cas connu d'un élève juif ayant fait l'objet d'insultes antisémites dans une école bruxelloise. «Dans la plupart des cas, la victime a dû quitter l'école alors que le bourreau y est resté. C'est une double injustice et une double peine», a estimé le président de la Ligue, Joël Rubinfeld.

Stéphane Hessel au Panthéon de l'ULB

Sur proposition de l'Union des anciens de l'Université Libre de Bruxelles (UAE), le Recteur de l'Université a accepté de donner le nom «square Stéphane Hessel» aux pelouses qui entourent la statue de Théodore Verhaegen.

Un adolescent juif obligé de quitter son école à Uccle après des insultes antisémites

Depuis le 25 mars dernier, un adolescent de 12 ans, Samuel (prénom d’emprunt), a fait son entrée au sein d’une école juive. Une inscription hyper tardive, non désirée à la base mais conséquence de ce qui semble être la non-gestion de plusieurs épisodes à caractère antisémite au sein de sa précédente école, l’Athénée royal Uccle 2. La maman de Samuel, Hélène, revient sur ce qui a poussé la famille à effectuer ce choix radical.

Un avocat victime d’antisémitisme

Dans la nuit de lundi à mardi, la voiture de l’avocat Christophe Goossens a été fracturée et vidée de son contenu, devant son domicile à Uccle. L’histoire aurait pu s’arrêter là, si le ou les auteurs des faits n’avaient pas souillé avec des excréments sa kippa et celle de son fils. Un acte clairement antisémite pour l’avocat qui a déposé plainte au commissariat.

Un prof à une élève juive: «Tous dans des wagons»

Nouvel incident d'intolérance dans un établissement scolaire bruxellois, plus inacceptable puisqu'il est le fait d'un enseignant. Lors d'un cours de mathématiques à une classe de 5e secondaire, il a fixé du regard une élève de confession juive, puis déclaré: «On devrait tous les mettre dans des wagons.» Bien que prise de court, Sarah a néanmoins répondu au professeur qu'on «ne rit pas avec ces choses-là». Quelques instants plus tôt, le prof de math visant une élève d'origine polonaise lui a déclaré: «Tu devrais rentrer en Pologne.» Ceci en singeant l'accent allemand.

Un tueur antisémite dans la nature?

Un suspect potentiellement armé a été repéré par un membre du service qui assure la sécurité de l’ambassadeur israélien, Jacques Revah, dont la résidence est située avenue Louise (...) tout comme le siège de Ligue belge contre l’antisémitisme.